1. HISTOIRE

  2. VIE QUOTIDIENNE

  3. LIEUX NOTABLES

    1. Tavernes et Auberges
    2. Magasins
    3. Bordels et Salles de Jeu
    4. Services Divers

CRANETOWN

I. HISTOIRE

Cranetown s'est construite au cours de la pire époque de Messantia, pendant la grande peste... Le bétails gisait au sol, les caravanes et les bâteaux marchands ne faisaient plus d'arrêt en ville, les moyens de nourrir les habitants étaient limités. Miklus pria les pêcheurs de ne pas déserter la cité et de continuer leur travail pour éviter l'éradication de la cité.

Malgré tout, les pêcheurs avaient peur de tomber malade et se sont installés avec leurs bateaux aux abords d'un banc de sable en eaux peu profondes. Ils ont alimenté Messantia en poisson pendant de nombreux mois et ont fini par trouver le temps long. Voyant leurs habitations brulées pour limiter la propagation de la peste, Parsion Duchis, qui était devenu le leader des pêcheurs, incita sa communauté à construire de nouvelles habitations sur pilotis juste en face de la ville. Ils ont donc récupéré bois et pierres sur la côte et ont débuté leur entreprise. Au début, ce fut un échec total mais Parsion usa de son charisme pour faire persister l'entreprise et ils finirent par acquérir les techniques nécessaires à la construction dans ce type d'environnement.

Lorsque la peste a été endiguée, les pêcheurs étaient déjà accoutumés à leur nouvelle vie et ont refusé, pour la plupart, de revenir sur la terre ferme. En effet, ils n'avaient plus à supporter les dangers de Dockside, n'avaient plus à lutter contre les courants ni à éviter les bateaux marchands pour aller travailler... Mais ils n'avaient pas anticipé les problèmes à venir. Tout d'abord, le consul demanda le démentellement de Cranetown mais Miklus intercéda en la faveur des pêcheurs pour les récompenser des services qu'ils ont rendu à la ville en temps de crise.

De plus, Cranetown ne peut pas être autonome puisqu'il leur faut de l'eau douce (et de l'alcool), de la nourriture autre que du poisson et des matériaux de construction. A ses débuts, la camaraderie régnait et les bâteaux qui retournaient au port pour livrer la pêche du jour revenaient avec les denrées nécessaires à la survie de Cranetown. Cela n'a pas duré et les conflits entre pêcheurs ont débuté.

La contrebande prit une grande ampleur très rapidement et devint l'une des préoccupations principales du Roi. Les bâteaux de pêcheurs n'étant pas contrôlés par les douanes et ne payant pas non plus de taxes, des réseaux de contrebande ont recruté certains des habitants de Cranetown dans leur entreprise pour faire office de passeurs. Messantia n'avait pas besoin de ça en cette période de reconstruction.

La famille Drusus y a vu un bon moyen de faire des profits. Aloysius Drusus prit la décision d'envoyer des barges à Cranetown chargées de bois, d'eau, de nourriture, de clous, de cordes... et vendait ses denrées légèrement plus cher que ce que ca aurait coûté au port puis, afin de rentabiliser le trajet, il proposait d'acheter la pêche du jour légèrement moins cher que ce qui aurait été payé au port. Beaucoup ont accepté cette offre afin de s'éviter les allers et retours quotidiens.

Le Roi Miklus y a mis sa propre condition : Un officier de Police devra participer à chaque trajet d'une barge de la Maison Drusus se rendant à destination de Cranetown. Ceci a permis la pérénnité de Cranetown, malheureusement le rêve de Parsion de permettre aux pêcheurs de vivre loin de l'influence des Grandes Maisons fut brisé et il mourru peu de temps après.


II. VIE QUOTIDIENNE

Aujourd'hui, Cranetown est peuplé en grande partie de pêcheurs et d'opportunistes. Plus de 130 mètres de longueur, seulement une quinzaine de largeur, agglomérant maisons, quais, tavernes, magasins et bordels construits le uns autour ou au dessus des autres. La traversée de ce préfet se fait par le biais de ponts, des cordes et des passerelles suspendues au-dessus de l'eau. Ajoutant un peu à la confusion architecturale, chaque tempête apporte son lot de reconstruction. Un natif de Cranetown pourrait facilement semer le plus obstiné poursuivant dans ce labyrinthe déroutant.

5 clans ont pris progressivement le contrôle du préfet, les familles Duchis, Biscios, Cortesius, Guadentus et Tictius. Les membres de ces clans sont faciles à identifier. Tatoués de la tête aux pieds, ils pourraient passer pour des membres d'une quelconque mafia mais il n'en est rien. Ce sont juste des pêcheurs qui souhaitent pouvoir être identifiés en cas de besoin. Les Duchis étant des descendants directs de Parsion Duchis, ceux-ci ont légèrement plus d'influence que les autres. Les représentants des 5 familles se réunissent régulièrement pour décider des orientations futures et des doléances des habtitants. Ils ont, bien évidemment, des relations très fortes avec la famille Drusus et s'arrangent pour que celle-ci garde son quasi monopole sur les échanges avec le continent.

La justice n'est pas opérée de la même façon qu'à Messantia et aucun monarque n'a souhaité interférer dans leur procédés pour juger les criminels. Ce sont les représentants des 5 familles qui s'occupent de gérer les procès et les sanctions. La plupart des cas sont reglés par des amendes ou des coups de fouets. Les crimes les plus importants sont passibles d'une saignée... A savoir que le criminel est jeté à l'eau à une centaine de mètres de Cranetown avec le bras entaillé. Ceux qui réussissent à sortir de l'eau vivant (soit qui savent nager, soit qui ont évité les requins) sont libérés.

Personne a Messantia n'a particulièrement envie de s'encombrer à y faire régner la justice. Du moment que les fugitifs ayant fuit la ville leurs sont rendus, les autorités laissent les 5 clans diriger leurs procès comme bon leur semble. D'ailleurs, hormis sur les barges de la famille Drusus, la Police ne pose jamais le pied à Cranetown.

La vie y est très difficile mais les habitants apprécient leur autonomie et sont assez méfiants vis à vis des intrus. Les étrangers à Cranetown sont très vite repérés sur leur petit paradis d'un millier d'habitants. Les personnes arrivant à Cranetown pour y rester devront travailler dur pour mériter la confiance des locaux. C'est le cas pour 3 des 5 taverniers de Cranetown et la plupart des employés du bordel qui viennent du continent. La discrimination n'existe pas et les femmes et les étrangers ont les mêmes droits du moment qu'ils sont reconnus comme des travailleurs et non des parasites.


III. LIEUX NOTABLES

1. Tavernes et Auberges


2. Magasins


3. Bordels et Salles de Jeu


4. Services Divers


5. Bâtiments Officiels